Lauréat 2016 : François Salmon

À part peut-être la soif impossible qui s’écrase sur Billy Adamson au cœur de la Death Valley,
À part bien sûr la torche que brandit Dries Nuttens, le plus petit flic d’Anvers, à l’entrée de la N 171,
À part ce lent désir qui monte dans le corps d’Octavie, rue des Sœurs de la Providence,
À part l’aube stridente que Gossuin le parcheminier voit se lever sur Paris le 6 février 886,
À part la vitesse de l’œuf de Nessus, l’ambition du Grand Auteur belge, la honte crasse de Bernard Verdonck ou la voix de Sophie Lambert,
Non, décidément,
Rien n’est rouge.

Ce recueil permet de voyager dans différents univers. Chaque nouvelle dont le déroulé est efficace nous transporte dans un monde imaginé par l’auteur. Ce recueil est à la lisière du fantastique, de la littérature de genre et d’un certain réalisme. La diversité des nouvelles est très agréable car l’auteur prend beaucoup de plaisir à raconter. Son imaginaire réjouit et sa narration (efficace et rythmée) ravit. Les nouvelles sont toutes marquées par un humour maîtrisé.

Des histoires originales, rapides, l’écriture affutée. On se régale en le lisant.