Lauréate 2018 : Marie Fréring

D.Chauveau Prix Boccace Chamerolles 10 juin 2018 Chilleurs-aux-Bois (109) - copie

 

C’est lors de cette fête que le huitième Prix Boccace, créé par « Tu Connais la Nouvelle ? » et soutenu par le Conseil départemental du Loiret a été décerné à

MARIE FRÉRING

« L’heure du poltron »

Recueil de nouvelles publié aux éditions Lunatique

 

Marie Fréring a reçu le prix (doté de 2500 euros) des mains de Frédéric Néraud, vice-président du conseil départemental du Loiret et Mercedes Deambrosis, présidente du jury et Sylvie Dubin, lauréate 2017

 

L’Heure du poltron

Dix récits étonnants, poétiques, biens ficelés, érudits et bien écrits.

Dix récits, en époques et lieux différents, où tremblent les destins des personnages, où les événements franchissent en transfuges les frontières de l’intérieur et de l’extérieur, où le réel et l’irréel sont poreux, où les vies s’écartent de ce qui semblait être leur trajectoire.

Dans chaque nouvelle on retrouve des poètes, des peintres, des écrivains bien réels qui se glissent insidieusement entre d’autres histoires et ne nous quittent plus.

On pénètre dans le l’heure du poltron avec La Renarde. Un personnage de femme poète qui vit avec une intense présence dans ces quelques pages. Une vraie rencontre.

Dans chacune des nouvelles, on perçoit un engagement d’écriture, une profondeur.

  • Il y a Youri, le champion de course de fond qui quittera clandestinement l’URSS lors des jeux olympiques d’Helsinki… Il courrait pour fuir. C’est ce que lui avait martelé la vie. Quand il court il sent les mâchoires du loup claquer derrière ses mollets…
  • Il y a Cornélius qui garde en lui la lettre d’un jeune marin qui ne lui était pas adressée et qui, pourtant va l’emporter dans un amour fou…
  • Il y a Clément qui partira à Prague, derrière le Rideau de fer, pour rencontrer un artiste photographe qu’il ne connaît que par son travail et qui vit dans la clandestinité.
  • Il y a Axel Lheutre, voyageur de commerce qui va mélanger sa vie avec Dostoïevski
  • Il y a Thaddée qui est en train de mourir et qui mélange les gares…
  • Il y a Gozo, survivant du bombardement atomique de Hiroshima…
  • Il y a Duncan, poète anglais, qui va s’engager dans la guerre de 14. On le connaît à travers les lettres qu’il envoie à son ami John qui vit à New-York…
  • Il y a le manteau de Mandelstam…

 

Marie Fréring

Marie Frering est née en 1960 à Strasbourg. Son parcours est celui d’une autodidacte. Comédienne au théâtre, metteur en scène, réalisatrice radio, puis trois années à travailler dans l’humanitaire pendant la guerre en Bosnie et dans la reconstruction économique après la guerre, ses activités aujourd’hui sont plus tournées vers l’écriture et la dramaturgie pour des films documentaires. Elle a vécu à Sarajevo de 1994 à 1997. Elle est l’auteur de Désirée et de L’Ombre des montagnes (tous deux parus chez Quidam Éditeur, 2008), et des Souliers rouges (Lunatique, 2017).