Mercedes Deambrosis – « La dernière fois »

Mercedes Deambrosis.

« La dernière fois » avec l’auteure Mercedes DEAMBROSIS

Les jeudis 19-26 Mars / 2-9-30 Avril / 7 mai 2020

Théâtre Clin d’Oeil – de 14h00 à 16h15 ou de 19h00 à 21h15

.

  • Des questions ? C’est par ici !
  • Pour s’inscrire ? C’est par !

.

« La dernière fois » est un sujet capricieux, variable, tangent, allant du rire aux larmes.
« La dernière fois » se prétend ordonnancier de nos actions, de nos volontés, fruit de nos émotions ou de nos réflexions.
Avouables ou inavouables, ces « dernières fois », marquent des frontières, dessinent des territoires, dressent des barrières qui se prétendent infranchissables. Mais est-ce vraiment le cas ? Partons ensemble à l’exploration de cette forêt d’incertitudes que la « dernière fois » se plaît si bien à occulter.


Née à Madrid en 1955, Mercedes Deambrosis (présidente du jury du prix Boccace 2018) est venue en France à l’âge de douze ans. Romancière, c’est dans l’intimité de quelques existences individuelles et sur les traces de l’Espagne franquiste ou de la Seconde Guerre mondiale, qu’elle observe et interroge les ravages du temps, les souvenirs enfouis, les ombres et les folies des hommes.

Bérengère Cournut –  » Au fil de l’eau »

Bérengère Cournut.

« Au fil de l’eau » avec l’auteure Bérengère COURNUT

Week-end d’écriture: le samedi 1er et le dimanche 2 Février 2020

Théâtre Clin d’Oeil – de 14h00 à 18h00 (samedi) et de 9h00 à 17h00 (dimanche)

 .

  • Des questions ? C’est par ici !
  • Pour s’inscrire ? C’est par !

.

Et si au lieu de suivre le fil de la plume on suivait le fil de l’eau ? Depuis le ruissellement des glaciers jusqu’à la fureur des océans, en passant par les brumes forestières et les ruisseaux moussus, l’eau revêt toutes les formes, tous les états. L’écriture le peut aussi. Pour ce week-end d’écriture, Bérengère Cournut propose de prendre l’eau pour support, afin d’explorer différentes couches, différentes régions de notre paysage intérieur. Venez, avec ou sans bouée.


Dans son dernier roman, De pierre et d’os (Le Tripode, 2019), Bérengère Cournut propose une immersion au sein du territoire et de la culture des Inuit, dont l’eau, sous toutes ses formes, est l’univers constant. Elle travaille actuellement à un roman jeunesse qu’elle souhaiterait être un hommage appuyé à Élisée Reclus et son Histoire d’un ruisseau.

Patrick Raynal – « L’espace de liberté par la contrainte »

Patrick Raynal« L’espace de liberté par la contrainte »

avec l’auteur Patrick RAYNAL

Les jeudis 23-30 Janvier / 6-13 Février / 5-12 Mars 2020

Théâtre Clin d’Oeil – de 14h00 à 16h15 ou de 19h00 à 21h15

.

  • Des questions ? C’est par ici !
  • Pour s’inscrire ? C’est par !

.

Le principe de cet atelier est de faire écrire à chaque participant une nouvelle composée à partir d’éléments qui lui sont imposés. Les tableaux d’Edward Hopper sont un exemple. Le but est de montrer que l’écriture ne dépend pas d’une inspiration qui viendrait visiter (ou pas) l’écrivain, mais bien d’un travail consistant à suivre une contrainte en la transformant en espace de liberté.


Patrick Raynal est un écrivain français de roman noir. En 1969 il obtient une maîtrise de lettres modernes à la faculté de Nice. Il devient critique spécialisé en littérature policière pour « Nice Matin » de 1982 à 1988. En 1982, il publie Un tueur dans les arbres, son premier roman. Il est également scénariste et a participé, en 1998, à l’écriture du film Le Poulpe avec Jean-Bernard Pouy et Guillaume Nicloux.

Yahia Belaskri – « L’autre en soi »

Capture d’écran 2019-08-26 à 18.25.31.

« L’autre en soi » avec l’auteur Yahia BELASKRI

Exceptionnellement le lundi 25 novembre puis les jeudis 5-12-19 Décembre 2019 / 9-16 janvier 2020

Théâtre Clin d’Oeil – de 14h00 à 16h15 ou de 19h00 à 21h15

.

  • Des questions ? C’est par ici !
  • Pour s’inscrire ? C’est par !

.

Initiation à l’écriture de textes littéraires autour de la question de la présence de l’autre en soi. À partir de textes de divers auteurs (Albert Camus, Kateb Yacine, Emmanuel Roblès, etc.), les participants seront amenés à écrire une nouvelle, un poème. Les premières séances seront dédiées à des exercices pratiques pour permettre au groupe de prendre la mesure du travail sur la langue.


Installé en France depuis les émeutes de 1988, Yahia Belaskri pose un regard critique sur le « grand récit » qui réduit l’identité algérienne à l’arabité et à l’islam. Il a reçu le Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs 2011 pour Si tu cherches la pluie elle vient d’en haut, signe en 2018 Le livre d’Amray, le récit d’une enfance et d’une jeunesse marquées au fer de la guerre et de la violence en Algérie. Il coordonne la rédaction de la revue littéraire Apulée.

Les ateliers d’écriture reprennent la plume !

ateliers d'écriture

« J’aimerais écrire, mais je n’ose pas … »,  

« comment ça se passe, une séance d’atelier d’écriture ? » 

« Ça mène à quoi, un atelier d’écriture ? »

.

Dans une ambiance conviviale et bienveillante, laissez-vous emporter sur nos pistes d’écriture !

Un atelier d’écriture, c’est :
–       Un lieu d’invention de soi : de sa voix, de son matériau
–       Un lieu de création
–       Un lieu d’émotions : on rit beaucoup dans un atelier, on s’énerve, on s’interroge …

Et surtout, un atelier d’écriture c’est une rencontre, forte, durable, au cours de laquelle les gens échangent et partagent ce qu’ils ont de meilleur : leurs rêves, leurs désirs, leur histoire, leur relation à la lecture et à la littérature.

Nos ateliers s’adressent aux vieux briscards du porte-plume, aux jeunes « poucets » et « poucettes » du clavier, aux néophytes et aux expérimentés, et proposent d’ouvrir en grand la porte de l’imaginaire ! Il n’est pas nécessaire pour y participer d’avoir fait des études, ni d’écrire un journal intime depuis l’enfance, ni de vouloir « devenir écrivain ». Seulement d’avoir envie.  L’atelier n’a pas vocation à « produire » un résultat. Il invite à explorer des formes et des styles, sans préjuger de ce qu’il en sortira. Il pousse l’imaginaire à se révéler autrement. Il ne s’agit en aucun cas d’un cours d’écriture

La spécificité de nos ateliers : être animés par des auteurs reconnus. Ils aborderont chacun un type d’écriture  : texte court, nouvelle, théâtre, poésie, …

Au programme ?

  • « Les mots, la nuit » avec l’auteure Charlotte ESCAMEZ. Pour en savoir +
  • « L’autre en soi » avec l’auteur Yahia BELASKRI. Pour en savoir +
  • « L’espace de liberté par la contrainte » avec l’auteur Patrick RAYNAL. Pour en savoir +
  • « Au fil de l’eau » avec l’auteure Bérengère COURNUT. Pour en savoir +
  • « La dernière fois » avec l’auteure Mercedes DEAMBROSIS. Pour en savoir +

Où ?

  • Les séances se déroulent tous les jeudis (sauf vacances et week-end d’écriture) de 14h00 à 16h15 ou de 19h00 à 21h15
  • Au théâtre Clin d’Œil – 12 rue de la république 45800 Saint Jean de Braye.
  • Tram B Clos de l’arche / Bus Ligne 2 Liberté

Tarifs / Inscription ?

  • Adhésion « Tu Connais la Nouvelle ? » : 10€
  • Week-end d’écriture (adhésion en sus) : 70€
  • Cycles d’ateliers d’écriture (6 séances)

– 1 cycle (adhésions en sus) : 65€

– 2 cycles (adhésions en sus) : 130€
– 3 cycles (adhésions en sus) : 170€ (au lieu de 195€)
– 4 cycles (adhésions en sus) : 210€ (au lieu de 260€)
Tarif dégressif applicable à partir du 3ème cycle
(le week-end d’écriture n’est pas pris en compte dans ce tarif).
Payable en 3 fois. Chèques établis à la même date

et encaissés en octobre, novembre & décembre 2019


Renseignements ?

  • Des questions ? C’est par ici !
  • Pour s’inscrire ? C’est par !
  • Nous appeler ? 02 38 21 93 23

Charlotte Escamez – « Les mots, la nuit »

Charlotte Escamez.

« Les mots, la nuit » avec l’auteure Charlotte ESCAMEZ

Les jeudis 03-10-17 Octobre / 7-14-21 Novembre 2019

Théâtre Clin d’Oeil – de 14h00 à 16h15 ou de 19h00 à 21h15

.

  • Des questions ? C’est par ici !
  • Pour s’inscrire ? C’est par !

.

La nuit dure, elle allume la lune et offre parfois une nouvelle tournure aux choses.
Blanche, opaque ou parsemée d’étoiles, elle inspire les écrivains d’hier et d’aujourd’hui.
Elle peut se montrer dérisoire, transitoire tout en restant une contrée de rêves et de cauchemars.
Qui et quoi peuvent en surgir ?


Charlotte Escamez est écrivaine, dramaturge et metteure en scène. Elle rejoint sa première famille théâtrale avec l’œuvre de Roland Dubillard auprès duquel elle travaille plusieurs années. Elle écrit aussi bien pour le théâtre que pour la radio, le tout public que le jeune public. Son essai, « La classe vive », place la question de la transmission au cœur de son parcours d’auteure et de lectrice.

Encore et toujours plus ? cliquez juste !