« Dernier avis avant démolition » de Fabien Maréchal

Un vieil marechalouvrier retranché dans son immeuble promis au dynamitage, un syndicaliste qui s’obstine à organiser une grève vouée à l’échec par -20°C, ou un photographe solitaire, coureur des bois et des nuages : pour ces personnages, le sens qu’ils donnent à leur vie et la lutte pour rester soi-même prime sur toute autre considération.

Qu’ils embrassent les luttes sociales, des idéaux politiques ou la quête extatique d’une réalité cachée dans la nature, les voilà aux prises avec un monde extérieur peu enclin à se plier à leurs aspirations profondes. Ils sont tous des combattants chancelants qu’une flamme maintient en éveil.

Un recueil empreint d’humanité et d’humour qui ne verse jamais dans le cynisme. (Editeur : Antidata)

 


AVT_Fabien-Marechal_780

Né en 1972 ; enfance dans un village agricole de Seine-et-Marne, au milieu des champs des possibles ; études universitaires à Orléans, au bord de la Loire ; Centre de formation des journalistes (CFJ), à Paris, sous les toits et dans les gaz d’échappement ; coopérant à l’Université royale de Phnom Penh, au Cambodge, à l’autre bout du monde ; rédacteur au quotidien L’Alsace, à l’autre bout de la France ; rédacteur en chef de l’hebdomadaire régional Le Pays Briard, bien au-delà du périphérique ; secrétaire de rédaction du magazine Télé2Semaines, en dehors de toute compétence télévisuelle ; chroniqueur pour plusieurs sites Internet dédiés à la musique, à la culture et à l’actualité, mais pitres sur les bords. 

Il habite actuellement Gagny (Seine-Saint-Denis) et collabore au magazine National Geographic France depuis 2009.

L’écriture est pour lui un moyen de sonder les sentiments et les situations qui échappent à notre compréhension directe, de disséquer (si possible pour ensuite les hacher menu) certaines idées utilitaristes trop bien conçues, et surtout de rire un peu de soi-même dans ce monde aberrant