Livre d’or

Il y a dans l’action de « Tu Connais la Nouvelle ? » depuis 15 ans un réel engagement territorial en faveur d’une culture pour tous. 
Le financement de la culture n’est pas une charge mais un investissement. Et le soutien de l’action littéraire, en particulier, est absolument nécessaire au développement harmonieux d’un territoire et de sa population. Pascal ARNAUD, éditeur

J’ai eu la chance de pouvoir conduire de nombreux ateliers d’écriture dans le cadre des actions de « Tu connais la Nouvelle ? ». J’y ai parfois rencontré des jeunes qui sont en grande difficulté avec l’institution scolaire en général et la pratique de la langue écrite en particulier. Il faut avoir croisé le regard de fierté d’un de ces jeunes qui parvient à raconter une histoire, à choisir et déposer sur la page ses mots, à mener à son terme un projet d’écriture, pour mesurer l’importance, à long terme, de telles actions. 
Un jeune qui est réconcilié avec l’écriture, c’est un jeune qui retrouve l’estime de soi et la confiance en ceux qui lui renvoyaient, échec après échec, une image négative de lui-même. Ella BALAERT, auteure

L’association occupe une place incontournable de développement culturel, d’éveil personnel, de convivialité, d’ouverture au monde par le chemin d’un humanisme sans tambour ni trompette. Alain BELLET – Ecrivain, historien, nouvelliste –

J’ai été plus d’une fois bouleversée de voir à quel point nos jeunes pouvaient se révéler et trouver leur chemin dans l’écriture de nouvelles aidés par l’association « Tu Connais la Nouvelle? ». Bien souvent les jeunes les plus en difficulté en « français », (la matière scolaire) sont parvenus à rédiger des textes, les retravailler, jusqu’à  tout à coup prendre conscience qu’ils étaient capables d’écrire, d’élaborer, de construire un texte long et surtout de toucher un lecteur avec leurs mots. Julia BILLET, auteure

« Tu connais la nouvelle ?», une association qui oeuvre avec succès depuis cinq ans pour la promotion de la lecture et de l’écrit. Et qui participe à la richesse de la culture dans notre région. Jean-Marie BLAS DE ROBLES (Prix Médicis 2009)

L’engagement culturel et créatif de « Tu Connais la Nouvelle ? » est un marqueur d’une politique culturelle progressiste ! Didier DAENINCKX, auteur

Merci encore pour votre accueil. Je suis épatée de tout ce que vous faites, de tout ce que vous mettez en place. Et vive « Tu connais la nouvelle ? »!  Maylis de KERANGAL (Prix Médicis 2010)

J’ai la chance de faire partie des auteurs qui ont partagé cette expérience, c’est à dire ses compétences d’écrivain, mais aussi son enthousiasme, son engagement, sa passion pour l’écriture.
Ces ateliers, menés en partenariat avec les enseignants, ont sur les élèves un impact indéniablement positif.  L’ambiance de classe s’en trouve améliorée. Les motivations individuelles revivifiées. C’est l’occasion pour beaucoup  de découvrir la littérature vivante, en personne et en acte. Marie-Florence EHRET, auteure

Par l’association « Tu Connais la Nouvelle », ces jeunes ont eu la chance de voir arriver des auteurs dans leurs classes, des auteurs qui se sont pleinement consacrés à chacun d’entre eux, jusqu’à ce qu’un texte « sorte » sur le thème finement choisi par l’association, chaque année, afin de laisser libre cours à leurs imaginaires.
Qui leur demandait, jusque-là, d’écrire librement ? Bénédicte FAYET, auteure

Grâce à Tu connais la nouvelle, c’est tout un réseau d’actions littéraires et culturelles qui a vu le jour : ces actions constituent, à n’en pas douter, une véritable nourriture. Et sans les nourritures de l’esprit, comment une population peut-elle espérer vivre en bonne santé ? Alexandre GOUZOU, auteur

Plus d’une fois j’ai eu l’occasion de constater à quel point ces ateliers  permettaient l’épanouissement d’élèves laissés plus ou moins au ban du système scolaire. Le corps enseignant s’accorde à le reconnaître unanimement. La dynamique équipe de « Tu connais la nouvelle? » met tout en œuvre pour un déroulement optimal de ces ateliers. Cette initiative, unique en France, est reconnue dans le milieu littéraire, (Société des gens de lettres, revues littéraires, auteurs de nouvelles, éditeurs, journalistes) et fait rayonner la région Centre et le département du Loiret. Fabienne JACOB, auteure

« Tu connais la nouvelle ? » accomplit un travail considérable.
Les ateliers d’écriture, c’est un enjeu capital aujourd’hui et cela en sera un plus important encore dans les années qui viennent. Il est capital de soutenir cette association et de lui permettre, non seulement de continuer à exister, mais encore de prendre de l’ampleur. On juge une région à son industrie, son commerce, mais aussi à la richesse de ses activités culturelles. grâce à une association comme Tu connais la nouvelle, la culture avance en Région Centre. Régis JAUFFRET (Prix Décembre 2003, Prix Fémina 2005, Prix France Culture-Télérama 2007)

Il est plus facile d’être nouvelliste aux Etats-Unis mais la situation pourrait changer en France grâce à la création de ce Prix Boccace. Hervé LE TELLIER, Oulipien (notamment…)

Gérard Audax et l’équipe de « Tu Connais la Nouvelle ? » proposent dans le domaine culturel un travail de fond auprès des plus défavorisés, auprès de ceux qui en ont le plus besoin. François MOREL, comédien

Porter la littérature contemporaine à des jeunes ne l’ayant que rarement approchée n’est pas un mince enjeu, et les voir s’aventurer sur ce terrain-là, jouer le jeu, avancer, est réellement très fort. Gaëlle PINGAULT, auteure

Une expérience unique en France, reconnue depuis tant d’années pour la qualité de son travail, tant pour ses résultats autour de la lecture, l’écriture, la littérature sur les terrains scolaires, que sociaux , ou culturels.  Lalie WALKERet Francis MIZIO, auteurs

Je tenais à vous remercier pour l’excellente soirée que j’ai passée en compagnie de toute l’équipe de TCN et du théâtre en mai dernier. J’en garde un très bon souvenir. Simplicité, chaleur humaine, bonne humeur… Que demander de plus ? Claire GONDOR, lauréate du concours 2014

Une simple lettre pour vous remercier sincèrement de cette découverte faite d’une lecture passionnée. Ce moment partagé, l’enthousiasme d’une lecture au goût de liberté. Merci d’avoir consacré un peu d’intérêt à ceux qui sont en retrait. Un détenu de la prison de Châteaudun

Je travaille avec des jeunes ayant une très mauvaise image de la matière français, ils se sentent nuls, ne voient pas à quoi ça sert…Grâce au concours « Tu Connais la Nouvelle ? », ils ont pu rencontrer un écrivain, travailler avec lui, être encouragés, conseillés, écoutés.
Non, la culture, la littérature ne sont  pas réservées à une élite. Christelle TOULERON, professeure auprès d’apprentis

L’association est une véritable valeur ajoutée, notamment auprès d’un public scolaire décrocheur et relativement défavorisé. Le type de projets que propose « Tu Connais la Nouvelle ? » permet pour le professeur une meilleure gestion de l’hétérogénéité des élèves. J’espère que d’autres professeurs qui travaillent aussi auprès d’élèves défavorisés pourront encore bénéficier de la chance qui a été la mienne. Sylvine BOURIN, Professeure agrégée de lettres classiques en lycée

Merci pour l initiative de ce formidable projet d’écriture de nouvelles. Cette belle journée littéraire, théâtrale nous a  fait complètement oublier que parfois l’écriture a demandé des efforts pour certains… Que les heures de correction ont été longues… Qu’il a fallu lutter contre le temps, les programmes , les plannings des uns et des autres… Ce n’est pas la victoire de quelques élèves, c est un bonheur collectif ! Florence Vattaire, professeure de Français en collège. 

Merci pour cet après midi extra…créative.. jubilatoire… Bravo aux 2 équipes, qui nous ont offert ce joyeux »spectacle » littéraire, auquel même les spectateurs peuvent participer !!!
Merci pour cette bonne idée de sortie drole et culturelle!
C’était très sympa. Je suis impressionnée par la performance des deux équipes : imagination, humour, rapidité … Des spectateurs du match d’improvisation littéraire