La dernière fois où j’ai eu un corps – 1er déc

Vendredi 1er décembre – 20h30
Théâtre Clin d’Oeil – Entrée : 6 euros
Réserver

Une lecture et un peu plus…
A l’occasion de la journée mondiale des violences faites aux femmes

Comédiennes : Muriel Racine, Pamela Ravassard et Lucile Tanoh
Danseuse : Geneviève Pernin

d’après le livre éponyme de Christophe Fourvel , éditions du Chemin de Fer

La dernière fois où j’ai eu un corps est le monologue d’une femme albanaise envoyée en France pour « travailler » mais qui se retrouve prise dans un réseau et mise sur le trottoir. Ce récit nous plonge dans un monde où le corps est extrêmement malmené, où le corps n’est presque plus ce qui fait de lui un corps vivant, humain et sensible. Grâce au style de l’auteur et à ses inventions poétiques, cette histoire trouve parfois un rayon de soleil pour se réchauffer.

 » J’ai souhaité en tant que danseuse, travailler sur ce texte. En 2014,  j’ai rencontré trois comédiennes. J’ai eu envie d’entendre ces mots dit par nous quatre. Ce sont donc quatre femmes de trois âges différents et d’expériences différentes qui seront sur le plateau. Le travail sur le corps est très important, il ne s’agit pas de paraphraser le texte, mais au contraire de le mettre en avant, de le faire entendre complètement. Pour cela, le corps, si présent dans le récit, doit ici sur le plateau trouver une place forte mais subtile, pour ne pas surligneur encore une fois le propos. Nous tenterons de le faire exister totalement sans provocation. » Geneviève Pernin

Le spectacle sera suivi d’une rencontre avec l’auteur Christophe Fourvel.

Le premier camion n’attendait plus que moi, le reste femelle était encoigné sous les bâches. Marco n’était plus Marco au moment de la frontière. Pendant cinq ans j’ai refusé à ma bouche de le dire en albanais ou dans la langue du trottoir. Dans toutes les langues pourries du monde, pendant cinq ans, j’ai pas autorisé ma bouche à dire que Marco m’avait vendue.